AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Constance ♡ Teach me how to shoot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ Localisation : Paris
♣ Humeur : Douce et joviale
♣ Messages : 52
♣ Accueilli le : 15/09/2015


MessageSujet: Constance ♡ Teach me how to shoot   Mar 15 Sep - 12:16


Constance Bonacieux


ÂGE : 24 printemps ▽ NATIONALITE : Française ▽ ETAT CIVIL : Mariée au respectable Mr.Bonacieux▽ MÉTIER : Femme au foyer,aidant parfois de son mieux son époux dans ses entreprises plus ou moins fructueuse. Parfois appelée en renfort à la Cour où elle fut déjà une fois, par grand hasard, lingère puis femme de chambre de la souveraine. Son service auprès d'Anne fut néanmoins de très courte durée. ▽  ▽ GROUPE : Le peuple ▽

Décrire le caractère du personnage en 10 lignes minimum Constance a toujours été ce que l'on appelle "une enfant facile". Petite fille déjà, elle ne rechignait pas et obéissait avec candeur et plaisir à ses aînés. Les adultes représentaient à ses yeux l'autorité jusqu'à ce qu'elle ne devienne une jeune fille. Durant son adolescence, elle aurait aimé avoir le droit de lire plus souvent. Malheureusement, les livres coûtant de petites fortunes, sa famille marchande désargenté ne pouvait se permettre ce luxe. Sans quoi elle aurait été une femme à l'esprit plus vif et intelligent encore. Ne manquant pas de jugeote pour autant, Constance fit toujours preuve de débrouillardise et peut être qualifiée de "dégourdie". Courageuse au labeur, douce, bonne et généreuse, elle pardonne facilement à ceux qui l'offense, en bonne catholique. D'ailleurs, elle se serait plu à entrer dans les ordres si ses parents ne lui avaient pas commandé cette union avec M.Bonancieux ! Pour la première fois de sa vie, la jeune femme avait laissé sortir toute la fureur et la contradiction accumulée en elle après toutes ces années de sage soumission aux adultes puis, aux hommes et aux autorités. Mais la famille en détresse lui fit entendre raison ; on était sans le sou et elle était leur unique enfant. Autrement dit, leur unique espoir. C'est donc encore une fois par grande bonté qu'elle se résigna à épouser cet homme de 22 années de plus. Cependant, malgré ses premières appréhensions, elle trouva en lui un ami fidèle et presque un père attentionné. Et pourtant, sous ce portrait angélique que je vous dépeint de Constance se cache une femme, forte et obstinée. Mais ce dont elle était capable et celle qu'elle était réellement, elle ne s'en doutait point encore...


AVATAR: Tamla Kari ▽ CREDIT : Sweet Poison & Bazzart & Tumblr

Derrière L'écran

PSEUDO : elypse.▽ ÂGE : Bientôt 18 ▽ ETC : Un pour tous...Tous pour un !  Rose  sisi



Dernière édition par Constance Bonacieux le Mar 15 Sep - 13:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Localisation : Paris
♣ Humeur : Douce et joviale
♣ Messages : 52
♣ Accueilli le : 15/09/2015


MessageSujet: Re: Constance ♡ Teach me how to shoot   Mar 15 Sep - 12:16


Tournent les vies




Grande fête au château, il y a bien longtemps. De tout le royaume, on arrive en dansant. Les belles et les beaux, nobliaux,noble sang. Grande fête aux rameaux et Constance a vingt ans, servant au château comme d'autres avant.Le bel uniforme, oh le beau lieutenant.Différent des hommes d'ici, blond et grand,le sourire éclatant d'un prince charmant.
Passent des années dures et grises, une vie de peine et si peu de plaisir.
Mais ce trouble là brûle en ses souvenirs elle y pense encore et encore et toujours. Revoit le décor, et ses mots de velours, son parfum, ses dents blanches, les moindres détails.

Tournent les vies....

D'après J-J Goldman (Tournent les violons)
________________________________________

Constance. Ce prénom vient de « Constanta », mot latin qui signifie « ferme ». Je ne sais exactement la raison qui poussa Père et Mère à me dénommer de la sorte. À mes oreilles, ce prénom a une sonorité morne et je n’aime guère l’ouïr d’autres bouches que la mienne. Mais à quoi servirait-il, ce diantre de prénom, sinon à être appelée ?

Pourtant, malgré tout, je trouve en mon nouveau nom d’épouse une certaine musicalité. La veille de mon mariage encore, je me réprimais à prononcer le nom de mon futur époux. Il avait été convenu que j’accorde ma main au tailleur de la rue des Gobbelins , Mr.Bonacieux. Veuf et sans enfants, il était nanti mais ne possédait point d’héritier. C’est ainsi que pour sauver l’avenir de mes chers parents désargentés, je compris qu’il me fallait accepter d’être livrée telle une pouliche à un bourgeois de quarante ans.  À vingt ans, pourtant, je rêvais encore au grand amour. J’avais été bien naïve d’y croire et d’y songer en regardant passer des gardes du Roi me décochant des sourires. De l’amour, objectivement, j’avais une vague idée. Mais subjectivement, je n’en savais strictement rien. C’est donc avec cette inexpérience en me désolant de ne pouvoir avoir la possibilité de prendre le voile que je fus contrainte d’épouser Mr. Bonancieux. En effet, comme l’avait dit Père afin de me raisonner, qui d’autre voudrait d’une fille bigote et réservée, passable et fort commune sans être particulièrement jolie, sans dot ? Bonacieux était un peu le sauveur de la famille et mes parents lui ont toujours voués le plus grand respect ainsi que de l’admiration.  Il m’avait acceptée sans dot car, disait-il, je ferais une épouse convenable et paraissait fort fertile.

Autrefois, ces mots m’auraient fort blessé mais aujourd’hui, ils m’importent bien peu ! J’ai compris, après ces quatre années de vie commune que ma place était aux côtés de cet époux. Il m’est devenu un ami fidèle et presque un grand frère aimant ou un père attentionné. Je ne voudrais pour rien au monde qu’il lui arrive malheur. Il me fait mener un train de vie plus aisé que dans ma chaumière natale et j’ai une belle garde-robe grâce aux étoffes qu’il me fait importer afin de me réaliser des robes.

Autrefois, j’aurais été dégoûtée à l’idée qu’un homme de cet âge ne me touche et ne commette le péché de chair sur ma personne. Mais cela aussi, je l’ai compris. Mr.Bonacieux m’appris bien des choses sur l’amour dont j’ignorais encore l’existence et il m’instruit à la manière dont une bonne épouse se devait de rejoindre son mari afin d’assurer la lignée familiale. N’ayant pas connu d’autres hommes, je me dis qu’il doit être tout de même ce qu’on appelle un « bon amant ». Même si cela ressemble peu aux actes doux dont parlent les rares livres que j’ai lu. Connaître ni même le côttoyer Bonacieux ne me procura jamais ce dont je devrais rougir : du plaisir.
Amoureuse donc, je ne suis pas. Mais tendrement attachée à cet homme, je le reconnais. J’ai même beaucoup de peine de ne pas encore avoir su lui donner un héritier. Même si je redoute toujours un peu mon « devoir hebdomadaire », consistant à lui partager ma couche.

La plus belle aventure de ma vie monotone fut sans doute aucun le jour de la fête aux Rameaux. On manquait de lingères et de femmes de chambre au palais. Grâce à l’influence de mon mari sur le fournisseur d’habits de la Cour, j’eu la surprise d’obtenir un poste. Mon premier travail officiel, de toute une vie ! Par le clou du hasard, je me suis retrouvée dans les appartements de notre reine, Anne d’Autriche, lui servant de femme de chambre. Quel joie et bonheur de rencontrer ma souveraine ! Je me suis appliquée à ma besogne avec grand soin et beaucoup de patience. Elle conversa quelque peu avec moi, me confiant même ce qui la tourmentait. Elle quémanda à ce qu’on me garde une semaine supplémentaire au Louvre.
Un jour de cette merveilleuse semaine, lorsque je vaquais à mes activités de lingère, je remarquais un reflet dans le lavoir. Je n’étais pas seule comme je le pensais. En me retournant, je vis une grande silhouette masculine et prise d’effroi, tombai à la renverse dans l’eau glacée. Heureusement, l’homme était galant et courtois. Il m’aida à m’extirper de là en me saisissant par les hanches et me souleva de terre jusqu’à me porter prêt de la grande cheminée des domestiques.

-Demoiselle, dit-il alors, vous voici mouillée jusqu’aux os ! Vous aurez du retard sur votre travail mais, de grâce, ne prenez pas le risque d’attraper froid. Je ne voudrais pas que la terre perde une des plus belles créatures à l’avoir foulée à cause du linge royal. La Reine attendra.

J’allais riposter :

-Comment osez-vous demander à notre Reine de patienter alors que…

Mais le jeune homme était déjà parti.
Cette rencontre vint souvent hanter mes songes, sans que je ne sache exactement pourquoi. J’appris que derrière ce beau visage sombre se cachait une histoire, une légende connue de tout le palais et même, de la France entière. Il s’agissait du plus jeune mousquetaire , Charles d’Artagnan , au service du capitaine Tréville et du Roi. Peut-être ne l'oubliais-je pas si tôt car il avait été le premier à se soucier de ma personne, tant de ma santé que de mon physique.

Récemment, mon époux mis en location une partie de notre maison de maître parisienne, juxtaposant avec la boutique et nos appartements. La guilde nous trouva d'honnêtes locataires. Et quelle ne fut pas ma surprise d'y un nom qui me parut familier.


CREDIT FICHE: ATHENA.


Dernière édition par Constance Bonacieux le Mar 15 Sep - 15:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise De Castel

Fondatrice dévouée

avatar

♣ Localisation : au palais du Louvre et dans les rues de Paris
♣ Occupation(s) : Dame de compagnie
♣ Humeur : Bonne
♣ Messages : 382
♣ Accueilli le : 22/08/2015


MessageSujet: Re: Constance ♡ Teach me how to shoot   Mar 15 Sep - 12:21




BIENVENUE
Le staff te souhaite officiellement la bienvenue sur le forum Calin
Maintenant que tu es inscrit(e), n'oublie pas d'aller lire le réglement et d'aller voir les différents groupes présents sur le forum.
Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, il se fera une joie de t'apporter son aide. Bon courage pour ta fiche de présentation !










_________________

.
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Localisation : Paris
♣ Humeur : Douce et joviale
♣ Messages : 52
♣ Accueilli le : 15/09/2015


MessageSujet: Re: Constance ♡ Teach me how to shoot   Mar 15 Sep - 12:27

Un tout grand merci pour cet accueil Calin Lapin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Localisation : Paris et ses faubourgs
♣ Messages : 109
♣ Accueilli le : 05/09/2015


MessageSujet: Re: Constance ♡ Teach me how to shoot   Mar 15 Sep - 12:47

Bienvenue demoiselle !

Et bonne chance pour cette fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Localisation : Paris
♣ Humeur : Douce et joviale
♣ Messages : 52
♣ Accueilli le : 15/09/2015


MessageSujet: Re: Constance ♡ Teach me how to shoot   Mar 15 Sep - 13:10

Merci, Monsieur, pour votre sympathie ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise De Castel

Fondatrice dévouée

avatar

♣ Localisation : au palais du Louvre et dans les rues de Paris
♣ Occupation(s) : Dame de compagnie
♣ Humeur : Bonne
♣ Messages : 382
♣ Accueilli le : 22/08/2015


MessageSujet: Re: Constance ♡ Teach me how to shoot   Mar 15 Sep - 16:37




FELICITATIONS !
Tu es désormais un membre à part entière du forum.



Tu peux maintenant créer ta fiche de liens, de sujets, ainsi que faire toutes les autres demandes dont tu auras besoin. Si tu as hâte de rpotter, n'hésites pas à créer une demande de sujet.

Et surtout : amuses toi bien !








_________________

.
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Constance ♡ Teach me how to shoot   

Revenir en haut Aller en bas
 

Constance ♡ Teach me how to shoot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MUSKETEERS :: ♠ L'ADMINISTRATION ROYALE ♠ :: Les présentations :: Présentations validées-