AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre en clairière [Louise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ Localisation : Aux écuries.
♣ Occupation(s) : Palefrenière.
♣ Messages : 43
♣ Accueilli le : 22/09/2015


MessageSujet: Rencontre en clairière [Louise]   Ven 25 Sep - 11:01


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rencontre en clairière
Louise & Eleanor
La douce lumière du soleil matinal était délicatement venue me réveiller ce matin-là. Ayant extrêmement bien dormi cette nuit, je n'avais plus un brin sommeil et j'ai alors décidé de me lever afin de sortir ma jument avant de reprendre mon travail quotidien. En sortant du lit, j'ai bien fais attention à ne pas réveiller James et je me suis dirigée directement vers la petite salle nous servant de salle de bain. Rien de bien énorme par rapport à ce de quoi j'ai eu l'habitude auparavant, mais il y avait le nécessaire et je ne m'en plaignait pas. Après m'être fait un brin de toilette, j'ai revêtu l'un de mes pantalons d'équitation ainsi qu'un haut couleur bleu ciel et me suis simplement attaché les cheveux. Après quoi, je suis sortie de la salle et après avoir traversé la chambre, je me suis retrouvée au grenier à foin. En tant que simple employée de la famille pour laquelle je travaillais, je n'avais pas le droit de vivre dans leur propre maison. Ils avaient déjà été bien généreux de m'héberger, et le cadre était pour moi parfait, si bien que parfois il m'arrivait non pas de dormir dans la chambre, mais dans la paille du grenier. Située entre les deux ailes des écuries, la grange était plutôt grande. Le rez-de-chaussé faisait office de sellerie et de local à nourriture, et l'étage comprenait le grenier ainsi que l'habitat des employées.

Une fois descendue aux écuries, j'ai chaussé mes bottes d'équitation et me suis directement dirigée vers le box de Rosebush. En m'entendant arriver, cette dernière a directement levé la tête et poussé un hennissement plutôt enjouée, manifestant sa bonne humeur. Je me suis emparée du matériel de pansage et suis rentrée dans mon box, venant lui flatter l'encolure tout en la saluant, avant de me mettre à la brosser tout en fredonnant doucement, ce qui avait pour habitude de la détendre. Rosebush est ma compagne de route depuis bien longtemps. Agée de quinze ans, elle a encore toute sa forme et ne semble pas prête de la perdre. Je tiens énormément à elle, et c'est aussi pourquoi j'avais exigé à trouver un hébergement qui pourrait la prendre en charge elle aussi.
Après m'être complètement occupée de ma jument, je suis allée chercher tout son équipement et me suis activée à l'harnacher avant de finalement la faire sortir du box. A pieds, nous nous sommes toute deux dirigée vers la sortie arrière de l'écurie, donnant directement sur un chemin forestier, avant de mettre pied à l'étrier et de talonner doucement les flancs de Rosebush une fois en selle. Répondant parfaitement, elle s'est mise à trottiner tandis que l'on s'engageait alors sur le chemin.

Sentir le vent matinal caresser mon visage et fouetter mes cheveux sur le son des sabots de ma jument était bien une sensation vraiment merveilleuse. J'alternais les allures afin de ne pas trop fatiguer Rosebush, mais généralement je la laissait galoper afin qu'elle se défoule comme bon lui semblait tout en gardant une certaine pression sur les rênes afin qu'elle ne fasse pas non plus ce qu'elle veut.
Bientôt, j'ai aperçu l'orée d'une grande clairière et ai ralenti le galop de ma monture, au cas où quelqu'un se trouverait à l'intérieur. Et manifestement, j'avais bien eu raison car c'était le cas. J'ai pu constater qu'une personne se trouvait au loin. A en voir par la tenue qu'elle portait, j'ai pu en déduire qu'elle faisait partie d'une classe supérieure, alors par pur respect, j'ai fait passé Rosebush au pas. La jeune femme était seule, semblant peut-être se promener elle aussi par cette matinée ensoleillée.
Tandis que Rose marchait dans un pas actif et que nous approchions de la jeune femme, j'ai fini par l'arrêter et suis descendue afin de la saluer aimablement en inclinant doucement la tête, sourire aux lèvres, tout en engageant une conversation.

"Bonjour Madame. C'est une belle matinée que nous avons là, n'est-ce pas ?"

Je commençais néanmoins à me demander quelle serait sa réaction devant une femme non seulement en pantalon, ce qui n'était pas courant du tout, mais aussi montant à cheval comme un homme le ferait. J'avais croisé beaucoup de personnes en France, qui avaient toutes été pour la plupart surprises, d'autres fascinées et parfois ça en était même allé à l'outrance tant la choses était inconcevable pour certains individus. Néanmoins, ma curiosité faisait que peu importe que soit la réaction, j'aimais la remarquer et en apprendre ainsi davantage sur le peuple français, ou bien même la noblesse comme c'était ici le cas.  

fiche by coula
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise De Castel

Fondatrice dévouée

avatar

♣ Localisation : au palais du Louvre et dans les rues de Paris
♣ Occupation(s) : Dame de compagnie
♣ Humeur : Bonne
♣ Messages : 382
♣ Accueilli le : 22/08/2015


MessageSujet: Re: Rencontre en clairière [Louise]   Sam 26 Sep - 19:37








Aujourd’hui, le temps était clément sur la capitale. J’avais passé une partie de la matinée avec la reine Anne. Sa compagnie était très agréable. Anne était finalement une femme relativement simple, j’avais même l’impression que quelques fois son statut de reine de France lui pesait. Ce qui était tout à fait compréhensible, quand on est souveraine de France la vie peut parfois être compliquée. Après avoir passé la matinée avec Anne, je l’avais ensuite laissé vaquer à ses occupations, ou devrais-je dire à ses obligations.

Afin de continuer à occuper cette journée si agréable, j’avais décidé de m’octroyer une petite escapade hors du palais. Ne pouvant me procurer une monture, j’avais dû me résigner à marcher. C’est alors vêtue simplement, que je pris la direction de la forêt domaniale. Je savais que là-bas se trouvait une très agréable clairière. Je m’y étais déjà rendu plusieurs fois depuis mon arrivée ici. C’était un lieu magnifique et très reposant. J’aimais venir ici, être au calme et laisser mes pensées vagabonder. Cela faisait un petit moment que j’étais ici. Soudainement, j’entendis du bruit, un cavalier pour être plus précise. Je tournai alors mon regard vers sa direction. C’est là que je me rendis compte qu’il ne s’agissait pas d’un cavalier mais plutôt d’une cavalière. Je l’observais alors descendre de sa monture. A ce moment-là je l’enviai. Depuis mon arrivée au palais du Louvre, je montais beaucoup moins souvent, malheureusement. Et tout en s’approchant de moi, la jeune femme me salua, et fit un constat sur cette belle journée. Je souris légèrement « Bonjour, oui vous avez raison » . Je ne pouvais m’empêcher d’observer sa monture. Son cheval était très beau, bien dressé. Je m’approchai alors doucement, et vint flatter doucement sa tête, « Ce cheval est magnifique, il vous appartient ? » C’était une question comme une autre, après tout je ne savais pas qui était cette jeune femme, ni d’où elle venait. Ce cheval pouvait donc lui appartenir ou pas.



CREDITS IMAGES: ICI ○ CREDITS FICHE: ATHENA


_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image].

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Localisation : Aux écuries.
♣ Occupation(s) : Palefrenière.
♣ Messages : 43
♣ Accueilli le : 22/09/2015


MessageSujet: Re: Rencontre en clairière [Louise]   Mar 29 Sep - 18:18


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Rencontre en clairière
Louise & Eleanor
Arrêtée devant la jeune femme que je venais d'aborder par de simples paroles, j'avait relevé la tête et l'ai alors écouté lorsqu'elle m'a répondu. Mon sourire s'élargissant, j'ai doucement hocher la tête afin de signifier que j'étais bien en accord avec ses dires. La journée était vraiment magnifique, le soleil promettait de s'élever haut sans se faire contraindre par les nuages aujourd'hui. Un temps vraiment parfait et propice à toutes activités extérieures. J'avais d'ailleurs prévu de monter plusieurs fois durant ce jour, en fonction de ma productivité au travail et des tâches quotidiennes. Généralement, je n'avais aucun mal pour trouver un peu de temps, et le propriétaire me le permettait, que ce soit à moi ou bien même à James, d'ailleurs. Néanmoins, si il avait lui aussi de son côté décidé que le temps serait idéal pour emmener sa petite famille en balade en calèche, ou bien de faire monter ces deux filles, mes projets seront bel et bien compromis. Mais après tout, ce n'était pas bien grave. Je profitais déjà énormément de cette balade.

J'ai de suite remarqué que le regard de la jeune femme était dirigé sur ma monture. Elle semblait l'observer avec attention, et je me demandais alors si elle montait à cheval elle aussi, ou bien savait simplement monter. Alors qu'elle s'approche pour venir flatter la tête de ma jument, je souris davantage tandis que cette dernière, docile, se laisse faire tout en gardant les yeux mi-clos, profitant de cette petite pause.

"Oui, elle m'appartient", répondis-je alors poliment en venant caresser l'encolure de Rosebush. "Je l'ai depuis son plus jeune âge."

En effet, il avait quinze ans de cela, mon père me l'avait offerte pour mes dix-huit ans. Sa propre jument allait mettre bas, et la pouliche m'était destinée. Il m'avait alors appris à la débourrer, à la dresser, et un lien très fort s'était tissé entre nous. C'est pourquoi jamais je n'ai voulu m'en séparer, même à mon départ pour la France. Il m'a certes été très dur de trouver un navire capable de l'accueillir, mais il avait suffit d'une importante somme d'argent pour que même la moindre barque soit prête à bien vouloir l'embarquer. Il m'a été aussi très compliqué de trouver un logement fixe à mon arrivée, mais finalement j'étais tombée sur cet homme qui aujourd'hui est devenu mon patron. Finalement, on peut peut-être dire que dans un sens, la vie que je mène aujourd'hui en France est là grâce à Rosebush. Car sans elle, je n'aurais certainement jamais pris ce chemin-ci.

fiche by coula
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise De Castel

Fondatrice dévouée

avatar

♣ Localisation : au palais du Louvre et dans les rues de Paris
♣ Occupation(s) : Dame de compagnie
♣ Humeur : Bonne
♣ Messages : 382
♣ Accueilli le : 22/08/2015


MessageSujet: Re: Rencontre en clairière [Louise]   Dim 4 Oct - 14:34







Je ne pensais pas que cet endroit était aussi fréquenté. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences. Je pensais ne croiser personne aujourd’hui, mais avoir de la compagnie ne me gênait absolument pas. C’est toujours très agréable de faire des nouvelles rencontres après tout. Et la jeune femme qui venait d’arriver me semblait assez sympathique. Elle n’avait pas eu peur d’engager la conversation, j’aime ce genre de tempérament. Et lorsque j’avais vu sa monture, je n’avais pas pu m’empêcher d’aller la regarder de plus près et de complimenter cette dernière. J’avais également demandé à la jeune femme si ce cheval lui appartenait. Cette dernière me répondit que oui et qu’elle l’avait depuis son plus jeune âge. J’esquissai alors un léger sourire, « je sais ce que c’est, j’ai moi-même mon propre cheval depuis de longues années, malheureusement je ne l’ai pas emmené avec moi ici, à Paris » . C’est d’ailleurs un très grand regret pour moi, je songe de plus en plus à le faire amener. D’autant plus, que je ne sais pas encore, combien de temps je vais devoir rester dans la capitale. Par conséquent, je ne peux monter autant que je le désire.  C’est assez frustrant pour moi qui avait l'habitude de faire de longue ballade à cheval lorsque je vivais encore dans le comté de Blois.

Et je me rendis soudainement compte que je ne connaissais pas le nom de cette jeune femme avec qui je parlais. D’ailleurs je ne m’étais même pas présentée moi-même. « Veuillez excusez mon manque de bienséance, je m’appelle Louise » . Voilà qui était désormais chose faite. Il est vrai que lorsqu’on discute avec quelqu’un il est important de se présenter et de connaitre la personne que nous avons en face de nous.





CREDITS IMAGES: ICI ○ CREDITS FICHE: ATHENA


_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image].

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rencontre en clairière [Louise]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre en clairière [Louise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MUSKETEERS ::  ♠ AUX ALENTOURS DE PARIS ♠  :: La forêt domaniale-