AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au serviice de Sa Majesté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♣ Messages : 19
♣ Accueilli le : 05/10/2015


MessageSujet: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 17:00


Duncan Henry Bartholomew McKeir


ÂGE : 34 ans. ▽ NATIONALITE : britannique. ▽ ETAT CIVIL : fiancé, quoique. ▽ MÉTIER : Ambassadeur/Maître espion. ▽  ▽ GROUPE : Noble. ▽

Les torrents d’Ecosse sont les doigts fougueux de celui qui a façonné les écossais. Oh, cela ne veut pas dire qu’ils ont tous mauvais caractère, mais lui, oui, c’est une chose certaine, et sans doute serait-il plus agréable de l’imagine sot :  un sot qui a un sale caractère, on le supporte, mais un homme intelligent qui puisse se montrer opiniâtre, intransigeant, inflexible, dur, impétueux, et capricieux en plus, cela a de quoi déboussoler un tant soit peu.
Mais rassurez-vous, il est capable de se retenir, un peu manipulateur, très doué pour les jeux de cour, il trouve dans les intrigues un frisson de ravissement. Peu prompt à la colère explosive, il est de ces hommes à la colère froide et lente à disparaitre, cela en fait quelqu’un de rancunier, d’extrêmement rancunier, d’autant qu’il n’oublie jamais un visage ou une voix. Il s’agit même d’un ennemi implacable et mortel que vous risquez de vous attirer.
Patriote, Duncan est un loyal serviteur de Sa Majesté le roi Charles Premier. Et si c’est Georges Villiers qui tient les rênes du pouvoir, alors il obéit. Mais il désapprouve ce personnage, peut-être parce qu’il lui ressemble trop ? Mais il estime cet homme capable de déclencher une guerre pour assouvir un caprice.
Mais s’il est patriote, il est avant tout un écossais, et s’il servira toujours son pays, il est de ceux qui pensent que l’on devrait laisser à l’Ecosse la bride sur le coup, que les écossais devraient pouvoir choisir leur avenir, et qui sait, faire ressusciter la royauté écossaise
Particulièrement fier de son héritage, il prétend pouvoir remonter son arbre généalogique et celui du clan des McKeir jusqu’à Robert de Bruce, Roi d’Ecosse. Et-ce vrai ? Nul ne saurait le dire, mais selon lui le blason familial est la preuve suffisante :  il s’agit de l’écosse d’or au lion de gueules dans un double trescheur fleur-de-lysé et contre-fleur-de-lysé. La seule différence réside dans la couleur, qui est monochrome, l’argent (blanc) en guise d’or, et le sable (noir) en guise de gueules.
Arrogant, très sur de lui et de sa position au sein de la cour britannique, il s’estime intouchable là-bas, et en France, il dispose de nombreux contacts dus à son travail.
Fine lame, bon orateur, beau parleur, il est plein d’assurance et souvent, de morgue, au point de sembler méprisant.

AVATAR: colin o' donoghue. ▽ CREDIT : Niet.

Derrière L'écran

PSEUDO : Le chieur. ▽ ÂGE : 24. ▽ ETC : Pouet.

CREDIT FICHE: ATHENA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 19
♣ Accueilli le : 05/10/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 17:00


La vie est un voyage



Keirrrock, le 19 Décembre XXXX,


Très chère sœur,
Une joie incommensurable m’envahit alors que je me tourne vers mon pupitre pour prendre la plume. Ma plus belle plume, mon encre le plus parfait, pour vous annoncer que Maud a donné naissance à un petit garçon, à peine né qu’il braillait plus fort que l’âne du champ des Douglas ! Il deviendra grand et fort comme son père !  Il est si beau… il a les yeux de sa mère, mais pour tout le reste, c’est un pur McKeir. Il fait beaucoup penser à Grand-Père Abraham, je ne sais pas si tu l’as beaucoup connu…
Maud pour sa part est faible, mais selon le médecin, elle n’est pas en danger. Je la trouve néanmoins très pâle… enfin, elle m’a offert le mlus beau cadeau qu’un mari puisse avoir : un fils fort pour perpétuer la lignée. Robert Bruce doit être fier de voir un de ses rejetons dans cet état. Je suis sur qu’il fera de grande chose et saura porter plus loin encore les lettres de noblesse du clan !
Maud a insisté pour que je te transmette toutes ses salutations. J’ai fait déplacer le pupitre dans sa chambre pour rester avec elle le temps qu’elle se remette davantage de l’accouchement ; Ce fut un travail difficile et qui m’a beaucoup tracassée… selon la sage femme, elle n’avait pas les hanches assez large, chose qui ne me rassurait pas, je dois bien l’avouer. Mais tout cela est passé !
Duncan – je l’ai bien sur appelé comme père – pèse presque six livres ! C’est un beau bébé ! Et selon la nourrisse il est très vorace. Voilà qui est de bon augure ! J’espère que ton mari et toi pourrez vous déplacer avec votre petite Maelys pour qu’elle puisse voir son cousin et vous, votre neveu ! La date du baptême est fixée au dix-sept Janvier ; le temps pour vous de venir, car je pense qu’il est important que ceux que je désire comme parrain et marraine de l’enfant soient présents. Bartholomew sera un bjon parrain, et vous avez toute ma confiance pour élever Duncan et gérer le domaine du clan si jamais il devait nous arriver malheur !


Bien à toi


Ton frère, Allistair


Londres, le 21 Janvier XXXX,


Mon frère bien-aimé,
Tu me vois bien triste par la nouvelle que je viens de lire de ta part. Je trouvais que Maud avait mauvaise mine, et j’ai désormais l’impression que je suis le corbeau de mauvais prsage… je n’ose imaginer à quel point le départ de Maud a pu t’affecter. C’était une femme d’une grande vaeur, une personne comme on en croise peu. Puisse Dieu l’accueuillir en son Paradis, chose dont je ne doute pas. Elle qui était tellement pleine de vie et tellement tournée vers les autres… à croire qu’elle a tout donné pour son fils et une fois ceui-ci rentré dans le regard de Dieu, elle a cessé de lutter… Je te prie de m’excuser pour les quelques taches d’humidité qui constelleront sans doute le papier, mais tu sais à quel point Maud et moi étions proches.
Sache que s’il y a la moindre chose que nous puissions faire, il ne faut pas hésiter à nous le dire, et ce sera un plaisir de te soutenir et t’aider durant cette douloureuse période. Peut être voudrais-tu nous envoyer ton enfant le temps de te reprendre en main ? Difficile décision à prendre, je n’en doute pas, mais sache que notre porte t’est ouverte, et la nourrice de ma petite Maelys est une femme très compétente.
[…]Le courrier s’apprête à repartir, et je tenais à ce que ma missive parte par retour de courrier, alors je la clos ici en t’embrassant à nouveau. Tâche de faire attention à toi.

Avec toute mon affection


Mildred


Londres, le 07 Aout XXXX,


Mon frère,
Grandir aux côtés de Maelys fait le plus grand bien à Duncan, c’est un enfant que l’on sent en perpétuelle demande d’affection et en même temps, pétri d’intelligence, il fera un Highlander de valeur dans quelques années, je n’en doute pas. Aujourd’hui, il a brisé le petit cheval de bois que Jedediah le menuisier avait construit pour lui à force de l’utiliser. Serait-il un futur cavalier émérite ? Peut être.
Je sais que ton deuil est loin d’être fini, et je te sais assez têtu pour que tu le porte jusqu’à la fin de tes jours. Mais je ne peux pas ne pas te reprocher le fait que tu viennes de moins en moins souvent voir ton fils grandir. Nous n’habitons pas à côté, certes, mais j’ai appris que tu avais passé dix jours à la cour du roi la semaine dernière, et nous ne t’avons pas vu passer chez nous… cet enfant a besoin de son père, puisqu’il est vivant. Bartholomew e faisait remarquer qu’il n’était que le parrain, et si il adore voir notre demeure résonner de petits pas d’enfants, il le serait encore plus s »il entendait ceux de son beau-frère rire un peu au son de ceux-ci.
[…]Comme d’habitude, je te renvoie la bourse que tu m’as fait parvenir avec la lettre, en te rappelant, encore une fois, que Barthy la prendrait comme une insulte, et j’espère que tu ne recommenceras pas de sitôt !

Je t’embrasse


Mildred


Londres, le 12 Juillet,


Mon frère bien-aimé,
Je suis affolée, paniquée, et affolée… après sa leçon de mathématiques, Duncan a disparu !  Je fais partir ce messager au plus vite et j’espère qu’il ne se montrera pas lambin, mais selon Bartholomew c’est son meilleur messager !
Je crains le pire avec la recrudescence des attaques de loups en dehors de la ville… nous avons aussi remarqué la disparition d’un cheval, d’abord sans nous affoler :  nous savons qu’il aime bien chevaucher en paix, partant une petite heure sans rien dire à personne, dans les rues de Londres.
Nous avons lancé toute la maisonnée à sa recherche, et nous verrons bien où cela nous mène.

Avec toutes mes excuses


Mildred



Keirrrock, le 31 Mai XXXX,


Mildred,
Je te prie sincèrement de te rassuré, Duncan a été retrouvé, il errait dans les highland en direction de Keirroc, incroyable, non ? Il avait volé un cheval et de quoi manger. Il est très doué pour la survie semble-t-il ! Enfin, le problème est réglé, je vais voir ce que je vais faire pour te le renvoyer dès que possible…
[…]

Affectueusement


Allistair McKeir


PS : finalement, je vais le garder avec moi, et je vais l’élever, il est temps que je me reprenne et que je me charge de mon propre fardeau, surtout qu’il a l’air drôlement dégourdi, je l’ai trouvé en train d’escalader la façade en pierre pour ne pas repartir… je te tiendrais au courant.

Keirrrock, le 31 Juillet XXXX,


Majesté,
Je ne puis que remercier Son Altesse pour sa Gracieuse attention à mon égard et à celle de mon fils unique. Il est vrai, comme Elle le suppose, qu’il est la prunelle de mes yeux. C’est un jeune homme désormais presque accompli, du haut de ses quinz ans. Il est aussi impétueux que son père et je ne doute pas un instant que Son Altesse le Prince trouvera en lui un compagnon agréable malgré son opiniâtreté.
C’est avec une joie et une gratitude sans fin que je réponds à la faveur que me fait Son Altesse Royale en envoyant cet enfant à l’école militaire sous Son Royal Patronage. Nul doute qu’il servira la couronne avec autant de dévouement que j’ai pu moi-même en montrer avant les fâcheux incidents qui m’ont poussé à me retirer dans les Highland.  Il a déjà commencé à apprendre la science des armes, et tant au niveau de sa culture que des mathématique, ou encore e l’équitation, je suis sur qu’il vous donnera pleine satisfaction. Je peux promettre à Sa Gracieuse Altesse Royale qu’il sera page exemplaire, écuyer modèle, chevalier preux et noble. Je puis Lui promettre qu’il fera honneur à son père, à son pays et à Son Roi.

A jamais votre dévoué et loyal féal


Allistair McKeir



Keirrrock, le 20 Novembre XXXX,


Laird McKeir,
Nous, par Notre Royale Présence, vous sommons de vous rendre à Londres pour la Saint Nuit de Noel où votre chair sera adoubée. Il est grand temps désormais, après ces sept années de travail en tant qu’écuyer, puisse sa Foy le guider sur sa route autant que son serment.
Nous devons aussi vous demander de venir à cause d’un fait particulièrement singulier. Il semblerait intéressant. Il semblerait que votre fils ait attiré les bonnes grâces de Son Altesse le Prince Héritier. Et Nous aimerions vous entretenir de ce sujet en plus d’éventuels renforcement de ces liens de lignée, pour leurs enfants respectifs si cela s’avère possible…


Grâcieusement


Son Altesse Royale



Keirrrock, le 20 Novembre XXXX,


Cousine,
Je dois vous avouer que je commence à prendre peur au sujet du Maître. Je t’avais déjà raconté les problèmes encourrus par mon seigneur ces derniers temps, non ? Je ne suis pas folle ! Je sais ce que j’ai vu !  On ne cesse de dire que Lord McKeir a des problèmes avec ses épouses, qu’il est maudit, mais ce n’est pas vrai… et si je vous confie cela je sais que vous saurez le répéter à qui de droit !  Vous devez faire parvenir cette information à votre beau frère, lui qui est si concerné par la justice, peut être pourra-t-il faire quelque chose, mais ici, je ne suis pas la seule à prendre peur.  Même si le jeune Maître n’était pas là, tout le monde ici a trouvé frt étrange l’accident de chasse de feu son Père. Un homme bien, et droit, alors qu’il semble bien plus retord. Vous savez, je vous en avais déjà parlé :  il a été mis en pièce par un sanglier alors qu’il s’était aventuré seul à sa poursuite, laissant sur place son escorte… peu y croient… ça semble presque absurde… enfin bef, cousine,  avec la mort de son père, il a été bien évidement reconnu laird, vous vous en doutez !
Un autre problème me travaille aussi, toujours contre mon Maître, je vous avais déjà parlé je crois, du fait que mon maître n’avait pas encore d’héritier ? Oh, il doit bien avoir un ou deux bâtards, certes, mais c’est normal, je parle d’héritier à son titre une fois trop vieu pour le porter. Sa femme avait fait trois fausses couches…. Désormais celle-ci est décédée… elle aurait glissé dans les escaliers, glissants à cause des premiers gels. Au nord, ce gel n’est pas inhabituel… le plus étonnant est que le Laird dit avoir tout vu, a-t-il tout vu ou est-il un parricide doublé d’un assassin ? J’ai peur…


Bien affectueusement


Mary Pulls


Gloucester, le 02 Décembre XXXX,


Très chère Marie,
Ce que vous m’apprenez ne me surprend guère.. après tout, vous êtes connue pour cela aussi :  voir de la boue dans une salle d’opération médicale… non que je remette en cause les faits, mais pouvez-vous facilement l’accuser de la sorte ? Ne pensez-vous pas que c’est un peu léger ? Pourquoi ne pas l’accuser d’avoir empoisonné son épouse précédent, pour expliquer que sa précdente épouse soit morte en couche ?
Et même si vous aviez raison, que gagnerez-vous à faire enfler une rumeur déjà existante ? Vous n’y gagneriez que des ennuis ! Alors si je puis me permettre, cessez de mettre la pustule  qui vous sert de nez dans les affaires de personnes trop importantes pour vous. Vous n’êtes qu’une lingère, au même titre que moi… toutefois, si vraiment vous avez trop peur, je peux, peut-être, vous obtenir un travail chez mes Maîtres, qu’en pensez-vous ?

Bien affectueusement


Elizabeth Martins


Keirrrock, le 31 Juillet XXXX,


Monsieur,
Je ne puis que remercier votre générosité pour la proposition que vous m’avez faite. Le décès de ma troisième épouse en moins de dix ans est un profond trouble, et n’ayant pas d’héritier, je rejoins en cela votre propre désespoir de ne trouver de mari pour votre fille. Le portrait que vous m’avez fait parvenir me semble plus que ravissant, et je pense que rien ne s’oppose à cette union, après tout, ma période de veuvage se termine bientôt.
Il est inconvenant sans doute de parler de votre fille ainsi, mais l’objet du marché est tout à fait correct et, je pense, aidera toutes les parties. Outre le fait que je ne demande aucune dot pour votre fille, comme convenu, votre clan sera, par ce lien tant que par celui de vassalité qui vous liera à moi, protégé. Ne voyez en cela aucune menace en cas de défection, mais dans les périodes critiques, il faut savoir oublier un peu sa conscience…
Je suis lucide sur bien des points : je connais les rumeurs, aussi, je sais que l’on m’accuse d’avoir tué mes trois précédentes épouses. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je ne suis pas aussi Barbe-Bleu que cela laisse à penser… j’ai certes couru de malchance, et mes épouses aussi, mais cela ne signifie pas que je serai du genre à me débarrasser de la même manière de votre fille. Prenez cela en considération, mais sachez qu’un accord est accord. Aussi je vous attends dans trois mois à Londres. Nous aurons l’insigne honneur de voir ce mariage béni par le roi, il tient à rencontrer celle qu’il considère presque comme sa bru. Grâce lui en soi rendue.
Je vous promets, de plus, que cette union scellera définitivement votre accord pour le plus grand besoin de votre clan, chose que vous recherchez désespérément, faut-il croire ! Toutefois, je crains de devoir vous signifier un problème de rumeur, de mon côté aussi. A ce qu’on dit, elle s’acoquinerait avec les bêtes sauvages, un loup en particulier… je ne saurai souffrir d’épouser une sorcière, ou du moins, une femme réputée d’en être une. Je ne crois pas à ces fadaises, mis le peuple, lui, y croit encore assez pour que cela puisse poser problème, aussi j’espère qu’avant les noces, vous ferez abattre la bête ou l’enfermerez. Ce serait la moindre des choses. Je ne tolèrerai pas que de telles rumeurs continuent de la sorte : malgré sa beauté elle a un passif trop particulier pour que tout se passe bien si elle n’est pas bien encadré, à ce que j’ai pu comprendre. Ce point est non négociable.
Je vous retrouve dans trois mois à Londres,

Cordialement


Duncan McKeir


Voici maintenant une petite partie sur l’envers du décor. Vous connaissez les grandes lignes, mais vous ne savez pas tout, loin de là. Ce qu’il faut s’avoir, c’est qu’une fois son père décédé, il n’est pas rentré directement, il est resté un peu à Londres, où il obtient de grosses responsabilités, en tant que chargé des services de renseignement de sa majesté. Il resta donc à Londres, rentrant seulement quelques mois par an sur le domaine clanique, préférant rester à Londres pour rester informé et bien exécuter son travail. Il avait, notamment, un espion bien placé au palais cardinal qu’il devait entretenir et qu’il devait aussi surveiller. Un certain Laincourt. C’est de lui que vint l’information, avant même que la famille ne le lui dise : une réfugiée était arrivée à Paris. Une réfugiée qui ressemblait étrangement à sa future épouse… il s’enquit de la vérité auprès de la famille de celle-ci et apprit qu’elle avait disparu.

Par un long et habile système de levier, il se rendit alors à sa poursuite, en France. Entendez par étonnant système de leviers, les faveurs et renvois d’ascenseur, il parvint à se faire nommer à l’ambassade de Sa Majesté en France : seule raison légitime pour un britannique de se rendre en France. Maintenant, la chasse pouvait commencer, quelle chasse ? La chasse à la fugueuse, bien sûr ! Oh et bien sur, si on peut faire tomber le cardinal, ce sera toujours un plus, car seul le cardinal dirige la France. Il tombe, et ce ne sera pas que La Rochelle qui finira par tomber…

CREDIT FICHE: ATHENA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louise De Castel

Fondatrice dévouée

avatar

♣ Localisation : au palais du Louvre et dans les rues de Paris
♣ Occupation(s) : Dame de compagnie
♣ Humeur : Bonne
♣ Messages : 382
♣ Accueilli le : 22/08/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 17:01




BIENVENUE
Le staff te souhaite officiellement la bienvenue sur le forum Calin
Maintenant que tu es inscrit(e), n'oublie pas d'aller lire le réglement et d'aller voir les différents groupes présents sur le forum.
Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, il se fera une joie de t'apporter son aide. Bon courage pour ta fiche de présentation !










_________________

.
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 19
♣ Accueilli le : 05/10/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 17:02

merci ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Localisation : Aux écuries.
♣ Occupation(s) : Palefrenière.
♣ Messages : 43
♣ Accueilli le : 22/09/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 18:08

Colin. Yeux
Pire qu'un excellent choix de vava, je ne peux qu'adhérer ! crazy Il nous faudra un lien. Rose
Bon courage pour ta fifichette, si elle n'est pas déjà terminée ! Pompom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 19
♣ Accueilli le : 05/10/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 18:10

J'attends juste l'avis de la personne qui m'a fait venir pour la signaler finie !

Merci du compliemnt ! Et j'espère que c'est tant le personnage que le vava qui fera demander un lien, pas juste le vava xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Localisation : Paris et ses faubourgs
♣ Messages : 109
♣ Accueilli le : 05/09/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 20:11

Bienvenue Mister ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 19
♣ Accueilli le : 05/10/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 20:14

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmaline A. Winterfell

L'Admin Faucheuse ~♥
avatar

♣ Messages : 130
♣ Accueilli le : 08/09/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 20:19

Bonsoir monsieur McKeir, mon très cher fiancé qui viendra me chercher Smile.
Je suis trop contente et j'adore beaucoup ton histoire surtout sous forme de lettre ^^, tu as mon feu vert pour l'histoire =)

*prend un papier et un crayon et écrit "propriété privé pour Emmaline" * voilà Smile je l'ai dis que je le ferais Razz *sort très loin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 19
♣ Accueilli le : 05/10/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Lun 5 Oct - 20:20

merci !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Localisation : Paris, sa région, ses chambres, ses cours, ses balcons.
♣ Occupation(s) : Rentier/Libertin/Espion
♣ Humeur : Occupé mais jovial
♣ Messages : 138
♣ Accueilli le : 28/09/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Mar 6 Oct - 0:48

Bien le bonsoir et la bienvenue à la cour Messire Ange ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gaelle.pagefr.com/

♣ Messages : 19
♣ Accueilli le : 05/10/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Mar 6 Oct - 9:55

Thank you !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emmaline A. Winterfell

L'Admin Faucheuse ~♥
avatar

♣ Messages : 130
♣ Accueilli le : 08/09/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Mar 6 Oct - 11:13




FELICITATIONS !
Tu es désormais un membre à part entière du forum.



Tu peux maintenant créer ta fiche de liens, de sujets, ainsi que faire toutes les autres demandes dont tu auras besoin. Si tu as hâte de rpotter, n'hésites pas à créer une demande de sujet.

Et surtout : amuses toi bien !







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣ Messages : 19
♣ Accueilli le : 05/10/2015


MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   Mer 7 Oct - 7:14

Merci ma belle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Au serviice de Sa Majesté   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au serviice de Sa Majesté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MUSKETEERS :: ♠ L'ADMINISTRATION ROYALE ♠ :: Les présentations :: Présentations validées-